« Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde.» Le Bouddha

athomas Posté dans Mon histoire,Tags: , ,
0

De nombreux auteurs spécialisés dans le développement personnel et la spiritualité l'ont écrit : la pensée est créatrice et nous vivons ce que nous créons. Et s'il est vrai que nous sommes soumis aux hasards de la vie, nous sommes également responsables de ce qui nous arrive.

Cela s'explique par la Loi de l'Attraction selon laquelle deux énergies identiques s'attirent. En d'autres mots, si je passe mon temps à me considérer comme une victime, à me plaindre et à voir le verre à moitié vide, j'attire dans ma vie des êtres et des situations aussi négatifs que moi. Alors que si je me considère comme une privilégiée, que je vois la beauté en toute chose et que je suis reconnaissante pour tous les bienfaits dont la vie me comble, j'attire à moi des personnes lumineuses et positives et je constate qu'il m'arrive de plus en plus d'expériences agréables. Le bénéfice d'un tel état d'esprit est donc double, d'une part, je vis de plus en plus de situations plaisantes mais en prime, lorsqu'un évènement pénible se présente dans ma vie, je le vis beaucoup mieux.

J'en veux pour preuve l'aventure qui m'est arrivée l'hiver dernier lors des vacances de février. Nous étions partis aux Seychelles, rendre visite à des amis très proches qui vivent là-bas depuis près d'un an et demi. Le contexte était parfait. Des billets pas chers et un hébergement chez nos amis nous ont permis de passer deux semaines sur cet archipel de rêve où nous n'aurions probablement pas eu les moyens d'aller autrement. Nous avons même pu nous offrir quelques jours sur la sublime ile de La Digue où l'on ne circule quasiment qu'à vélo. En effet, sur cette ile de 10 km², les voitures sont rares et tout le monde où presque se déplace à bicyclette.

Et c'est là que je suis tombée et que je me suis cassée le pied à 4 jours de la fin des vacances. À La Digue, il n'y a pas d'hôpital. Il y a un petit dispensaire, sans matériel et un médecin qui peut venir si on l'appelle. Sur place donc, personne ne pouvait me dire si mon pied était cassé ou pas. Pour moi, c'était évident ! Le bruit qu'il avait fait en rentrant en contact avec la barre de mon vélo ne me laissait aucun doute. Nous avons donc cherché à avancer notre retour sur l'ile principale afin de pouvoir faire les examens nécessaires. Cependant, tous les bateaux étaient surbookés suite à l'incident du Costa croisière qui venait d'être dérouté sur les Seychelles pour cause de panne d'électricité et ses 4000 passagers devaient être logés sur les différentes iles de l'archipel. Le seul moyen de quitter l'ile consistait à se faire évacuer par hélicoptère, ce qui n'était absolument pas dans nos moyens.

Il y a quelques années, je me serais angoissée de la situation, j'aurai fait un cinéma pas possible pour que la compagnie maritime m'embarque quand même, j'aurais pesté contre ces vacances gâchées et je me serais à coup sûr « pourri » la fin du séjour.

Mais là, j'ai choisi de profiter jusqu'au bout, en dépit de mon pied boiteux et de la douleur. Mon mari et ma fille m'ont fait beaucoup de Reiki. J'ai glacé mon pied et par chance, j'ai rencontré des pharmaciens en vacances qui m'ont donné des anti-inflammatoires pour tenir le coup. Du coup, la douleur était tout à fait supportable. Je me suis dit que dans l'eau, mon pied ne subirait pas de pression et en dépit du scepticisme de mon cher et tendre, j'ai fait une sortie snorkeling en mer qui restera mon plus beau souvenir des Seychelles. Bon c'est vrai, je n'avais qu'une palme et ma jambe trainait inerte derrière moi mais mes yeux, eux, étaient en parfait état de fonctionnement pour savourer le merveilleux spectacle de ces fonds sublimes.

Par la suite, j'ai été chouchoutée sur le bateau puis à l'hôpital où on m'a confirmé que mon pied était effectivement cassé. Suite à cela, je n'ai pas pu prendre mon vol retour pour Paris car la compagnie aérienne qui nous transportait, voulait l'avis de son médecin et ce dernier ne travaillait pas le week-end. Résultat, je suis restée 4 jours de plus aux Seychelles. Là aussi, ça aurait pu me contrarier car j'ai dû annuler des rendez-vous, que mon mari et mes enfants sont rentrés sans moi, et que j'étais coincée chez mes amis qui avaient beaucoup à faire et que je ne voulais pas déranger. Là encore, je sais qu'il y a quelques années, je me serais morfondue de ne pas être autonome et de ces rendez-vous manqués. Mais je me suis dit qu'il y avait pire endroit sur Terre pour être coincée et j'ai décidé de profiter de ces 4 jours sans mari ni enfants pour méditer, bronzer, dormir et me reposer. La chance a voulu que la plage se trouve au bout du jardin et même si mon pied me faisait un mal pas possible dans la descente jusqu'à la mer et surtout dans le sable, une fois dans l'eau, j'étais au paradis.

Pour finir, voyant que la compagnie aérienne tardait à me trouver une place pour le vol de retour (les vols étaient surbookés par les passagers du Costa croisière), ma compagnie d'assurance est intervenue et m'a acheté un nouveau billet, en classe affaire ! Cerise sur le gâteau, j'ai pu me faire rembourser le billet en classe économique que je n'avais pas utilisé. Résultat, mon voyage de retour fut extrêmement agréable, tout le monde étant aux petits soins avec moi et en plus, j'ai récupéré des sous qui m'ont permis quelques mois plus tard de m'offrir un superbe week-end à Madrid avec mon mari.

Une fois rentrée, j'ai été choyée par mes voisins qui m'ont aidée pour les trajets à l'école et les courses. Les gens que je rencontrais semblaient désolés de ce qui m'était arrivé et je passais mon temps à les rassurer car dans les faits, tout allait merveilleusement bien. Certes, j'avais le pied cassé mais grâce au Reiki et à une bonne prise en charge médicale, je ne souffrais pas. Et la solidarité qui s'était organisée autour de moi, m'a permis de vivre cette période en toute sérénité.

Pour moi, cette histoire est vraiment l'exemple type de ce que peut faire la Loi de l'Attraction. Certains diront que je suis chanceuse. Peut-être ont-ils raison. Mais la chance, ça se provoque, et c'est bien souvent la résultante du regard positif que l'on porte sur la Vie. 😉

« Prev: :Next »

Laisser une réponse