Pourquoi crions-nous quand nous sommes en colère ?

athomas Posté dans Coup de coeur,Tags: , ,
0

Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, je me permets de publier un texte que je n’ai pas écrit. Je le dois à une amie qui l’a partagé avec moi et avec bien d’autres. Je la remercie pour cela, elle se reconnaîtra ! 😉

Je trouve ce texte magnifique et tellement juste qu’il se passe de commentaires. Bonne lecture.

« Un sage hindou, lors d’une visite au Gange pour prendre un bain remarqua un groupe de personnes criant de colère les unes après les autres.

Il se tourna vers ses disciples, leur sourit et demanda :

– Savez-vous pourquoi les gens crient les uns sur les autres lorsqu’ils sont en colère ?

Les disciples y pensèrent pendant un moment et l’un d’eux dit:
– C’est parce que nous perdons notre calme que nous crions.

– Mais pourquoi criez vous alors que l’autre personne est juste à côté de vous?, demanda le guide. Ne pourriez-vous pas tout simplement lui dire ce que vous avez à dire d’une manière plus douce?

Aucun disciple ne trouva de réponse satisfaisante à lui fournir alors le sage leur expliqua ceci :

– Quand deux personnes sont en colère l’une contre l’autre, leurs cœurs sont séparés par une grande distance. Pour couvrir cette distance, ils doivent crier, car sinon ils sont incapables de s’entendre. Plus ils sont en colère et plus ils auront besoin de crier fort pour s’entendre et pour arriver à couvrir cette grande distance entre leurs deux coeurs.

– Qu’est-ce qui se passe lorsque deux personnes tombent en amour? Ils ne crient pas à l’autre, mais ils se parlent doucement parce que leurs cœurs sont très proches. La distance entre eux est soit inexistante, soit très faible.

Le sage continua…

– Quand ils s’aiment encore plus, que se produit-il ? Ils ne se parlent pas, ils chuchotent et obtiennent encore plus de proximité et plus d’amour. Enfin vient un moment où ils n’ont même plus besoin de chuchoter, ils se regardent simplement et se comprennent.

Puis il regarda ses disciples et leur dit :

– Ainsi quand vous discutez les uns avec les autres ne laissez pas vos cœurs s’éloigner. Ne dites pas les mots qui vous éloignent davantage, ou bien viendra un jour où la distance sera si grande que vous ne trouverez pas le chemin du retour… »

Sagesse hindoue

Une expérience magique !

athomas Posté dans Coup de coeur,Tags: , , ,
0

Aujourd’hui, je suis sur un nuage ; pleine d’énergie, heureuse et joyeuse à la fois ! Je me sens confiante, sereine et remplie d’espoir ! À n’en pas douter, je suis en train de vivre une de ces périodes où l’on reprend le pouvoir sur soi, sur sa vie et ce sentiment est profond, intense, merveilleux !

Je ne dis pas que ma vie ne tournait pas rond jusqu’alors mais après avoir cheminé joyeusement pendant plusieurs années, j’ai vécu un hiver difficile, plein de doutes et de blocages et ces derniers temps, j’avais un peu de mal à avancer. Puis est arrivé ce week-end de Pentecôte au cours duquel j’ai découvert et expérimenté le Reiki Karuna®. Quel enchantement ! C’est une énergie véritablement douce et subtile que j’ai rencontrée à ce moment là. Quand je pense à elle, ce sont les mots « force » et « douceur » qui me viennent immédiatement à l’esprit.

Le Reiki Usui, que je pratique depuis 7 ans, est un outil génial, qui nous ouvre un immense univers des possibles. Lorsque nous le pratiquons, nous devons lâcher prise et faire confiance à l’énergie qui va là où bon lui semble. Guidée spirituellement, comme l’indique la traduction de son nom, elle fait ce qui est le plus important pour nous et le plus urgent aussi.

Le Reiki Karuna®, qui est le prolongement du Reiki Usui, nous offre les moyens d’aller beaucoup plus loin et de nous prendre véritablement en main. En effet, il nous offre des outils pour travailler sur des aspects ciblés de notre vie ou de notre personnalité. Comme il s’utilise combiné au Reiki Usui, l’énergie continue de faire ce qu’elle a à faire mais nous avons désormais la possibilité de travailler sur les aspects de notre vie qui nous affectent le plus.

Bon d’accord, je suis extrêmement enthousiaste et je sors à peine de ma formation. Mais lors de ce stage, j’ai fait des prises de conscience extraordinaires, des prises de conscience après lesquelles je cours depuis des mois, voire des années. Et grâce au Karuna®, cela s’est fait tout en douceur.

Ce que je veux dire, c’est qu’il y a un certain nombre de concepts sur lesquels on doit travailler lors que l’on veut évoluer spirituellement. Ces notions, telles que le lâcher prise, l’honnêteté intérieure ou le fait de prendre soin de soi, sont des éléments essentiels à intégrer si l’on veut cheminer vers le vrai bonheur. Cependant pour nombre d’entre nous, ce sont des idées, que l’on conçoit parfaitement d’un point de vue intellectuel mais qu’il nous est très difficile d’appliquer en permanence. Alors on s’efforce d’être vigilant et de travailler sur soi mais on ne peut pas être vigilant tout le temps.

Pour dire les choses autrement, on perçoit totalement l’intérêt de ces valeurs et on est capable d’expliquer et de développer sur le sujet. Mais cela reste de l’ordre du mental et de ce fait, cela ne descend pas au niveau des émotions. Du coup, il arrive que l’on agisse ou que l’on réagisse totalement à l’inverse de ce que l’on souhaiterait faire. La prise de conscience, telle que je l’ai vécue le week-end dernier, c’est quand tout à coup, ce quelque chose que l’on avait plus ou moins dans la tête devient évident ; tellement évident que ça en devient naturel. Ce n’est plus un concept, « C’EST » tout simplement !

Et du coup, c’est la Vie toute entière qui prend une autre saveur. Je la voyais déjà belle mais là, elle est tout simplement magnifique !

Je suis profondément reconnaissante à ceux qui m’ont parlé du Karuna®. Leur enthousiasme a piqué ma curiosité et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé de me faire initier. Désormais, je ressens un immense bonheur et je fais mes auto traitements avec un enthousiasme renouvelé. Si je m’écoutais, je m’en ferais toute la journée.

C’est d’autant plus fort que jusqu’à présent j’avais quelques soucis de motivation au moment de faire mes auto traitements. Je savais que c’était bon pour moi alors je les faisais plus ou moins consciencieusement. Désormais, je les fais avec gourmandise et en prenant mon temps. C’est un vrai cadeau quotidien !

Parler pour que les enfants écoutent, Ecouter pour que les enfants parlent

athomas Posté dans Coup de coeur,Tags: , , , , , , , , , , , , ,
0

Aujourd'hui, pour changer, je voudrais parler « éducation ». Le lien avec le Reiki ne saute pas aux yeux, je vous l'accorde, je me permets donc une petite explication.

Le Reiki est certes une technique énergétique, mais c'est aussi, et c'est très important, un outil de développement personnel. Lorsque Mikao Usui a conçu son système, il l'a doté d'une dimension spirituelle en formulant les 5 idéaux du Reiki*. Ces idéaux nous incitent à développer ce qu'il y a de meilleur en nous et nous amène à nous libérer de tout ce qui entrave notre évolution.

Une fois initiée au Reiki, j'ai décidé de mettre en pratique ces merveilleuses idées. Et bien évidemment, ce fut moins aisé que je ne l'avais imaginé. Il faut du temps pour se déprogrammer de ses mauvaises habitudes et moi, par nature, je n'avais jamais le temps.

Avec mes enfants, c'était absolument flagrant. Je voulais être une mère parfaite avec ce qu'il faut d'amour, de patience et de fermeté. Et mes petits trésors deviendraient forcément des adultes heureux, autonomes et hautement spirituels.

Puis est arrivé le temps des premiers conflits. « Mais comment ça ? Je vous aime alors pourquoi ne m'obéissez vous donc pas ? ». Je me dévouais presque comme en sacrifice à ces adorables petits êtres mais ces ingrates n'écoutaient rien. Je tentais patiemment de leur faire entendre raison, parfois ça marchait, parfois non. À mon grand dam, il m'est arrivé plus d'une fois de me transformer en un véritable dragon. « Pas très Reiki tout ça madame ! » me disais-je ; ça me valait de belles séances d'auto culpabilisation ! En effet, les deux premiers idéaux du Reiki sont très clairs, « pas de colère », « pas de préoccupation ». Et moi, à chaque conflit, je bafouais allègrement ces belles résolutions.

La solution m'est apparue assez récemment lorque j'ai découvert les livres d'Adèle Faber et Elaine Mazlish. Ces livres** donnent toute une palette de tuyaux pour amener nos enfants à coopérer. On y apprend comment les écouter vraiment, et comment mieux les comprendre. On apprend à formuler une critique qui leur donne envie de s'améliorer au lieu de vouloir se rebeller. On y trouve de véritables alternatives à la punition et quand on s'y met « ô miracle », les pitchouns se prennent en charge et les conflits se désamorcent. Bon bien-sûr, il y a toujours des conflits. Ces livres ne sont pas des grimoires remplis de formules magiques. Et une éducation reste une éducation : cela demande de la patience et de la répétition. Mais petit à petit nos enfants prennent confiance en eux, ils bâtissent une saine estime d'eux-mêmes et prennent plaisir à coopérer. Ils font les choses non pas pour obéir et se soumettre mais parce qu'ils ont compris qu'il était bon de les faire. Et que des parents joyeux et épanouis sont plus sympas à vivre que de perpétuels grognons.

La cerise sur le gâteau, c'est que ces astuces marchent avec tout le monde. Peu à peu, la communication s'améliore avec tous et en premier lieu avec son conjoint. Alors si vous aussi vous cherchez comment éviter de mettre une fessée à vos petits turbulents, si vous voulez amener vos petits rebelles à devenir plus coopératifs, précipitez vous sur ces livres et vous y trouverez des tonnes de solutions.

Elever mes enfants sans colère et sans préoccupation ! Etre honnête avec moi-même et respecter mes sentiments ! Permettre à mes filles de savoir ce qu'elles veulent et à connaître objectivement leur propre valeur ! Je me répète peut-être mais vraiment, je trouve ça très « Reiki » !

*Retrouver les idéaux du Reiki en cliquant ici : http://relaxalex.fr/a-propos-du-reiki

** « Parents épanouis, Enfants épanouis » et « Parler pour que les enfants écoutent et écouter pour que les enfants parlent » d'Adèle Faber et Elaine Mazlish – Editions Relations Plus