Différences entre Reiki et Magnétisme.

athomas Posté dans Reiki, Reiki, Reiki,Tags: , ,
3

Souvent, alors que je parle du Reiki avec mes stagiaires, clients ou amis, je m’entends poser la question suivante : « Quelle est la différence entre le Reiki et le Magnétisme ? » et comme je ne pratique pas le Magnétisme, je m’appuie généralement sur les récits de mes amis ou collègues magnétiseurs pour formuler une réponse qui ne me satisfait jamais totalement.

Aujourd’hui, j’ai enfin trouvé une réponse qui me convient. Elle est contenue dans un très bel article de Marc PAYA que je vous livre ici, avec sa permission.

mains d'énergie

Différences entre Reiki et Magnétisme.

Le Magnétisme, la plus ancienne médecine du monde

Spontanément, quand un tout petit à mal au ventre, il demande qu’on lui pose les mains sur le ventre.
Cela le calme.

Nos corps émettent naturellement de la chaleur, des sons, de la lumière, des champs électriques et électromagnétiques… peut être encore d’autres choses. C’est que nous appelons « énergie ». Ce qui est le plus connu, le plus facilement perceptible par nos sens, le plus facilement mesurable, sont les champs électromagnétiques.

Nous avons tous capacités à percevoir, émettre, stocker de l’énergie.

Certaines zones de notre corps ont davantage de capacité à la stocker. C’est le cas par exemple de notre ventre. Nous avons au niveau des intestins une structure faite de tissus très conducteurs et de tissus qui le sont beaucoup moins. Cette structure pourrait être comparée à celle d’une batterie et en a les mêmes capacité. La capacité à percevoir et émettre de l’énergie existe pour tous, mais nous n’avons pas tous les mêmes capacités.

Les magnétiseurs sont des personnes qui ont naturellement développé ces capacités et utilisent l’énergie qu’ils ont stockée en eux, pour soigner. Cette médecine spontanée nous est naturelle quand notre culture et nos savoirs ne l’inhibe pas, ne la diabolise pas. Elle est la plus naturelle et certainement la plus ancienne médecine du monde.

Développer la capacité à percevoir l’énergie

Nos sens ne nous permettent pas de percevoir. Les images, représentations du monde, ressentis que nous avons, empruntent, grâce à nos sens, très peu d’informations à ce qui nous entoure. La grande majorité des informations contenus dans ce que nous appelons perceptions sont des constructions mentales. Plus de 90% de l’image que nous nous faisons dans notre tête quand nous pensons voir, est du virtuel. Une construction mentale qui nous permet d’inter-agir avec le monde.

Développer la capacité à percevoir l’énergie est un entraînement qui nous permet de rajouter de l’information à ce que nous sommes capable de réellement percevoir par nos sens. Un entraînement du même type que celui que nous avons forcément dû faire pour apprendre à voir avec nos yeux.Nous pouvons bien sûr mettre en doute la réalité de nos perceptions de l’énergie. Mais tout autant que pour ce que nous voyons.
Les discussions sur la capacité à percevoir l’énergie avec ceux qui n’y croient pas ou qui ne la perçoivent pas, présentent à peu près le même intérêt pour nous, que de discuter avec un aveugle qui mettrait en doute notre capacité à voir de la lumière.

Quand un élève dit, à un maître d’Arts Martiaux ou de Qi Gong japonais ou chinois, ne pas percevoir l’énergie, celui-ci répond : « travaille », si tu veux percevoir agit.

Développer la capacité à transmettre de l’énergie

Nous émettons tous de l’énergie. Développer la capacité à guider et transmettre de l’énergie, s’apprend et se développe grâce à l’entraînement. La pratique des arts martiaux (pas les sports de combat), le Qi Gong (entraînement avec l’énergie), la méditation, permettent cet entraînement. Il est cependant très long de développer, avec ces méthodes, nos capacités quand on ne les a pas naturellement suffisamment fortes.
Il faut environ 6 ans d’entraînement intensif, en Qi Gong par exemple, pour développer ces capacités de manière suffisante pour pouvoir soigner par transmission d’énergie.

Le meilleur des magnétiseurs ne peut donner que ce qu’il a

Quand on soigne spontanément, on soigne avec l’énergie que l’on a en soi. Le risque est, quand on est trop impliqué dans la relation, quand on veut guérir la personne que l’on aime, par exemple, de donner par empathie plus que ce que l’on devrait. On puise alors dans nos ressources, dans notre énergie vitale.
Il est souvent dit que les magnétiseurs perdent 10 ans de leur espérance de vie. Je ne sais pas à quel point cela est vrai, mais soigner avec sa propre énergie épuise. Pour soigner sans risque pour soi, des méthodes proposent d’apprendre à capter et canaliser l’énergie qui nous environne, pour soigner. Il y a de nombreuses méthodes qui permettent d’apprendre cela dans le Qi Gong par exemple.

Mais l’apprentissage est là encore très long.

Quand on soigne avec l’énergie que l’on a stocké dans son corps, celle-ci subit l’influence de nos états physiques, mentaux et émotionnels. Ce n’est pas sans risque pour le patient. La plupart des praticiens en énergétique font cependant un travail sur eux-même.

Le Reiki est le Qi Gong des fainéants.

Certaines méthodes de Qi gong utilisent l’initiation pour faciliter l’apprentissage de la perception et de la canalisation de l’énergie. C’est le cas du Reiki. Par l’initiation, un maître ouvre un chemin à l’énergie à fin de permettre à la personne initiée de capter, canaliser et transmettre l’énergie par imposition des mains. En quelques weekends de stages, les personnes formées au Reiki apprennent à percevoir, canaliser et guider l’énergie pour soigner. Elles font ainsi l’économie des nombreuses années d’entraînement nécessaires pour faire cet apprentissage, ont immédiatement capacité à soigner et se soigner sans prendre le risque d’épuiser leur énergie vitale.

Le Reiki est le Qi Gong des fainéants.

Le Reiki est une énergie spécifique.

« Ki » signifie énergie universelle, « Rei » indique dans l’énergie universelle, la dimension spirituelle.
La tradition du Qi Gong, 5000 ans d’expérience de l’entraînement avec l’énergie, considère à l’intérieur de notre corps différents types d’énergies. Dans la tradition à laquelle se rattache le Reiki en tant que méthode, il y a 7 niveaux d’énergies. Les énergies les plus basses sont les plus fortes. L’énergie Reiki, la plus haute est la plus subtile, la plus difficilement accessible, la moins perceptible mais la plus structurante, la plus réorganisatrice dans le sens de l’équilibre, la plus reprogrammatrice.

Bien peu de praticiens sont capable de percevoir les différences entre ces énergies. Leur utilisation naturelle dans chaque pratique permet cependant d’en utiliser, consciemment ou pas, un certain nombre.
La pratique dans les arts martiaux m’a permis d’en utiliser 4 différentes. Sans pouvoir complètement percevoir les différences entre elles, j’ai néanmoins fait l’apprentissage de leurs utilisations conscientes. L’information que l’on reçoit en retour dans chaque action est très concrète et nous guide : ça marche ou ça ne marche pas.

Pour les pratiquants de karaté qui ne perçoivent pas, il est facile de comprendre qu’un exercice de casse, une brique par exemple, ne peut pas marcher avec l’énergie du cœur ou de l’amour, l’information en retour serait alors très douloureuse. Pour casser une brique, il faut l’énergie de la colère. Un pratiquant de Judo ou d’Aikido comprendra vite, à bon niveau, qu’il peut sortir facilement et sans effort de n’importe quelle immobilisation, en utilisant une énergie au dessus de celle utilisée par l’opposant : un problème ne se résout pas au niveau où il se pose.

Le magnétisme est l’apprentissage spontané de l’utilisation dans le soin d’une ou plusieurs sortes d’énergies, sans savoir laquelle ou lesquelles.

La méthode Reiki est l’apprentissage de l’utilisation, grâce aux initiations, de l’énergie Reiki.
L’utilisation des sons âmes ou kotodama, l’utilisation des symboles, permettraient d’utiliser d’autres énergies parmi les plus hautes.

La spécificité particulière de l’énergie Reiki, est qu’elle peut circuler dans le corps facilement, et sans avoir nécessité de suivre les méridiens, qu’elle se dirige spontanément vers les endroits du corps qui en ont le plus besoin. Grâce à cela, il n’y a pas de nécessité pour le praticien de connaître les méridiens et points d’énergie pour être efficace. Une des conséquences est aussi qu’elle peut être canalisée directement vers la personne qui reçoit sans être transformée par l’état physique, psychique et émotif de celui qui émet.

Le Reiki, une énergie toujours propre.

Dans le Reiki, l’énergie transmise est celle qui nous environne. Elle n’a pas besoin d’être stockée en nous avant. Elle est transmise par canalisation directe vers les mains et ne subit pas l’influence des états, émotions ou pensées négatives de la personne qui transmet.

L’énergie « Reiki » transmise est propre et ne présente pas de risque pour celui qui reçoit.

Le Reiki c’est naturel.

Le Reiki utilise les énergies puisées dans notre environnement, énergies terrestre et céleste.
Il n’est en aucun cas fait appel à des énergies occultes ou surnaturelle.

Le Reiki, méthode laïque, ne demande pas de pouvoir particulier ou d’adhésion à une religion, est compatible avec toutes les pratiques religieuses, bienveillantes et respectueuse envers l’humanité.

« Prev: :Next »

3 Responses to “Différences entre Reiki et Magnétisme.”

Laisser une réponse