S’investir pour aller mieux !!! (Partie 2)

athomas Posté dans Développement personnel / Spiritualité,Tags: , , , ,
0

Comme nous l’avons vu la semaine dernière, un vrai travail sur soi peut opérer des transformations profondes. Lorsqu’une personne évolue à ce point, l’entourage a de multiples façons de réagir. Certains sont mécontents, d’autres refusent de voir le changement, d’autres encore redoutent les pires influences. C’est ce que nous verrons la semaine prochaine.

Aujourd’hui, nous allons plutôt nous mettre dans la peau de ceux qui se réjouissent de la situation. Parmi ceux là, certains se rendent compte que leur propre vie ne les satisfait pas pleinement et ils regardent avec envie le mieux-être de l’autre. Tout naturellement, ils lui demandent la recette de ce merveilleux succès et l’autre va se faire une joie de partager son expérience. C’est alors qu’il nous raconte qu’il est allé voir telle ou telle personne et qu’il nous suggère d’en faire de même. Cependant, force est de constater que la recette ne prend pas toujours et voici pourquoi !

Il y a d’abord ceux qui pensent d’entrée de jeu que ce n’est pas pour eux, ceux qui trouvent que c’est trop cher et ceux qui pensent qu’ils n’auront jamais le temps. Puis il y a ceux qui s’empressent de noter les coordonnées mais qui ne prendront jamais le premier rendez-vous. Cela montre à quel point nous ne sommes pas prêts à nous investir dans notre mieux être. La plupart du temps, ces arguments ne sont qu’un moyen d’éviter de prendre réellement notre vie en main. Or si l’on veut donner une orientation plus agréable à notre existence, il est primordial de s’en donner le temps et l’argent. Et aller voir un professionnel de la relation d’aide doit devenir une de nos priorités.

Une fois ce dernier point intégré, certains se lancent et s’adressent à un thérapeute. Cependant, le chemin est encore long et si l’engagement n’est pas réel, les désillusions les attendent au premier tournant. En effet, une bonne partie des gens qui consultent un professionnel de la relation d’aide considère qu’il suffit d’aller voir un thérapeute pour que les choses s’arrangent. C’est comme si le thérapeute était un magicien qui allait tout résoudre d’un coup de baguette magique. Mais, les choses ne se passent pas comme ça !
La plupart du temps, le travail ne se limite pas au temps passé dans le cabinet du thérapeute et bien souvent il y a des devoirs à faire à la maison. Or peu nombreux sont les gens qui font lesdits devoirs : qui refont chez eux les séances de relaxation, qui détaillent leurs pensées sur un petit carnet, qui prennent le temps de réfléchir à la question posée en fin d’entretien ou qui s’imprègnent du livre qu’on leur a demandé de lire. Alors au bout d’un moment, ils se rendent compte que ça ne marche pas. Ils en concluent que le thérapeute est nul et ils abandonnent. Parfois, ils poussent la porte d’un autre professionnel, mais souvent, ils laissent complètement tomber en se donnant comme excuse d’avoir essayé.

Pour avoir incarné les deux rôles, je peux vous dire qu’on n’arrive à rien si on n’y met pas du sien. J’ai longtemps cherché chez les autres la solution à mes maux. Et ce n’est qu’en moi, que j’ai trouvé les réponses. Tant que j’ai cherché ailleurs, j’ai échoué, déclenchant par la même occasion des sentiments de désespoir et de frustration. Et puis un jour, j’ai réalisé que j’étais aux commandes même si je prétendais le contraire et que j’avais la liberté de choisir.

Quand les gens viennent me voir, mon rôle est de les accompagner. En aucun cas, je ne fais le travail à leur place. Je ne résous pas leurs problèmes mais je leur offre des outils afin qu’ils se prennent en charge. Et comme je n’ai pas de baguette magique, je ne peux absolument rien faire pour ceux qui me délèguent entièrement la mission de les sauver. Il est urgent de comprendre que ceux qui changent le doivent essentiellement à eux même. Et ils changent parce qu’ils acceptent de regarder leurs problèmes en face.

Seul un défaut que l’on a préalablement identifié peut être corrigé. Encore faut-il accepter de voir ses propres défauts. Autrement dit, pour trouver une solution, il convient d’abord d’identifier la cause du problème. Or même si les gens perçoivent le fait que leur vie ne tourne pas rond, la plupart du temps, ils ne savent pas vraiment pourquoi.

Celui qui aide est là pour nous tendre un miroir. C’est dans ce miroir que l’on peut découvrir ce qui nous empêche d’avancer ou d’être heureux. Et ce n’est que lorsque l’on a identifié cela que l’on peut changer. On peut alors faire un bon usage des outils que nous offre la thérapie. En résumé, pour qu’une démarche auprès d’un thérapeute porte ses fruits, il faut avant tout accepter de se regarder à l’intérieur de soi et cela, nul autre que nous ne peut le faire.

« Prev: :Next »

Laisser une réponse