Posts Tagged ‘Développement personnel / Spiritualité’

Témoignage : « L'appel du Reiki »

athomas Posté dans Témoignages,Tags: , , ,
0

Je reçois régulièrement des nouvelles des personnes que j'accompagne à l'aide du Reiki que ce soit en séance ou en formation. Ces retours d'expérience sont nombreux et sous toutes les formes : mails, textos, appels téléphoniques, etc. Certains de mes élèves m'ont proposé de retranscrire de façon plus narrative leur expérience. C'est ce qu'a fait Nadine, de Paris. Je vous livre son témoignage, tel que je l'ai reçu.

Par Nadine de Paris.

Un jour en vacances, j'entends parler pour la première fois du Reiki : Une amie du voyage me dit qu'elle utilise le Reiki pour apporter du réconfort à son petit neveu malade. Je ne voyais pas trop ce que pouvait être le Reiki, car j'étais pas du tout familière des outils énergétiques. J'étais même assez méfiante devant tout ce qui semblait « magique ».

10 ans plus tard, je suis en quête d'un mieux-être, car je vis beaucoup de stress professionnel et personnel, et je traverse une période difficile au niveau santé, suite au diagnostic d'une pathologie auto-immune. Je cherche des moyens complémentaires pour m'accompagner dans le traitement médical qui m'épuise. Je repense un jour à cette amie de voyage et au Reiki, je la contacte, et me décide aussitôt à chercher un praticien de Reiki près de chez moi.

Je tombe sur le site internet de la fédération de Reiki*, dont l'éthique me rassure immédiatement. Parmi les adhérents, je sélectionne un praticien que je contacte par mail, car mes questions sont nombreuses. Je reçois des réponses à mes questions ! et nous nous rencontrons pour une séance d'essai. La confiance est installée, et je choisis ce praticien pour mes soins. Ce praticien est Alexandra.

Premier contact :

Dès la séance d'essai, j'ai immédiatement des ressentis très forts ainsi qu'une impression de détente qui s'ensuit. Après plusieurs séances, je ressens des bienfaits en profondeur, je retrouve de l'énergie, mon stress s'apaise, je me sens plus ancrée. Alexandra me propose alors une initiation pour transformer le Reiki en un outil quotidien.

L'initiation :

Mon initiation est un grand moment. Sur deux jours, nous recevons les enseignements sur l'histoire et les principes du Reiki, la transmission énergétique, et l'apprentissage de l'auto-traitement. A la fin des deux jours, notre maître-enseignante nous dit qu'il faut impérativement faire son auto-traitement 21 jours d'affilée. Moi, qui ne me sens pas très disciplinée, je m'y mets, et me dis que j'arrêterai au bout des 21 jours, parce que franchement cela semble difficile de caser dans un agenda, plus de 30 minutes de Reiki par jour et tous les jours.

Aujourd'hui, plus de 2 ans après mon initiation, je pratique quasi quotidiennement le Reiki… J'ai choisi de le faire car, pour moi faire un auto-traitement complet ou juste poser les mains est un moment de retrouvailles avec soi, de relaxation, de recueillement et même de joie. Du coup, j'ai découvert que la discipline pouvait être un moyen de se prendre soin de soi et un moment vraiment agréable, tout le contraire d'une obligation.

Pratique, discipline et gratitude :

Je suis très reconnaissante d'avoir osé essayer le Reiki, et de m'être donné les moyens d'en faire un outil de bien-être extraordinaire qui me permet de traverser des moments difficiles de toute nature, avec beaucoup plus de confiance et de calme intérieur. Je suis également très reconnaissante à Alexandra d'avoir transmis et partagé avec simplicité et humilité, l'histoire, les idéaux et les techniques associées à la pratique d'un Reiki éthique et humain.

J'invite tous ceux qui liront ce texte, à oser recevoir du Reiki pour sentir si cela leur convient ou pas. »

* « Lien vers le site de La Fédération De reiki : LFDR »

logo_LFDR[1] le vrai

Stage de Reiki 1 : les 16 et 17 novembre 2013

athomas Posté dans Infos et Actualités,Tags: , ,
0

Le prochain stage de premier degré de Reiki Usui aura lieu les 16 et 17 novembre prochain.

Pour vous inscrire, il vous suffit d’appeler le 06 60 08 94 24.

Vous pouvez également télécharger le dossier d’inscription ci-dessous et le renvoyer dûment complété à l’adresse suivante : relaxalex@free.fr

Inscription stage Reiki 1

Pour les autres stages, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le lien suivant : « Dates et contenu des stages »

A bientôt.

Quel choix de vie ? Une question de priorités.

athomas Posté dans Développement personnel / Spiritualité,Tags: , ,
0

Aujourd’hui, je vais vous raconter une histoire que j’ai envie de partager avec vous depuis longtemps. Elle n’est pas de moi, et je ne me rappelle même plus qui me l’a racontée la première fois. Depuis, je l’ai lue et entendue un certain nombre de fois et pourtant, à chaque fois, elle me rappelle qu’il faut être attentif à ne pas perdre de vue l’essentiel !!!

« Il était une fois un professeur de philosophie qui, devant sa classe, prit un grand bocal vide et sans dire un mot, commença à le remplir de balles de golf. Ensuite, il demanda à ses élèves si le pot était plein. Les étudiants furent tous d’accord pour dire que « Oui, il était plein. ».

Puis le professeur prit une boîte remplie de billes, la versa dans le bocal et les billes comblèrent les espaces vides entre les balles de golf. Le professeur redemanda aux étudiants si le pot était plein. Ils dirent à nouveau « Oui. ».

Le professeur prit ensuite un sachet rempli de sable et le versa dans le bocal. Le sable remplit tous les espaces vides et le professeur demanda à nouveau si le pot était plein. Les étudiants répondirent unanimement « Oui. »

Le professeur ajouta alors deux tasses de café dans le contenu du bocal et le café combla les espaces entre les grains de sable. Les étudiants se mirent à rire.

Une fois le calme revenu, le professeur dit à ses élèves : « Je veux que vous réalisiez que le bocal représente la Vie. Les balles de golf sont les choses importantes comme notre santé, notre famille, nos enfants, et tout ce qui nous passionne. Nos vies seraient pleines et riches, même si nous perdions tout le reste et qu’il ne nous restait qu’elles. Les billes sont les autres choses qui comptent, comme le travail, la maison, la voiture, les engagements dans des associations, etc. Le sable représente tout le reste, ce que l’on pourrait appeler les petites choses de la vie.

Si on avait versé le sable en premier, il aurait rempli le bocal, sans laisser la moindre place pour le reste. En d’autres termes, plus d’espace pour les billes et les balles de golf ! Et bien, c’est la même chose dans la Vie : si nous dépensons tout notre temps et toute notre énergie pour les petites choses, nous n’aurons jamais de place pour les choses vraiment importantes. Occupons-nous des balles de golf en premier lieu, des choses qui importent vraiment pour nous. Établissons des priorités, le reste n’est que du sable.»

Un des étudiants leva alors la main et demanda ce que représentait le café. Le professeur sourit et lui répondit : « C’est bien que tu poses cette question. C’était juste pour vous montrer que même si nos vies peuvent paraître bien remplies, il y restera toujours assez de place pour un café avec un ami. »

Alors chers lecteurs, suivons les conseils de ce professeur et ne laissons pas le sable envahir notre bocal. Je pousserais même la vigilance un peu plus loin et je dirais « Gare à ne pas laisser les billes prendre trop de place non plus ». Et au final, rappelons-nous que l’essentiel réside dans les balles de golf.

De nos jours, la vie est devenue une course perpétuelle. Il faut emmener les enfants à leurs activités, faire des horaires à rallonge au travail, tenir une maison impeccable, faire les travaux le week-end et assumer les divers engagements que l’on a pris ça et là. Tout cela prend beaucoup de temps et n’en laisse guère aux petits bonheurs simples de la vie quotidienne. Et pourtant quoi de plus précieux qu’un regard complice échangé avec la personne que l’on aime ? Qu’une discussion enlacés dans le lit ? Ou qu’un câlin prolongé avec son enfant adoré ?

Avec le rythme infernal que nous nous imposons, tous ces moments sont réduits au strict minimum et nous passons plus de temps à presser nos petits pour qu’ils se dépêchent, à se parler par-dessus un évier ou un établi et à s’écrouler dans notre lit au moment de se coucher qu’à savourer tous les moments d’échange que nous pourrions avoir avec ceux que nous aimons. La pression qui nous est imposée nous porte sur les nerfs et nous nous en prenons à ceux qui nous sont les plus chers pour décharger le trop plein de stress qui nous accable. Et un jour nous nous réveillons, complètement sonnés, en constatant que notre vie s’est déroulée à vitesse grand V, que notre bébé a grandi sans que l’on s’en aperçoive et que notre âme sœur est partie en claquant la porte.

Alors prenons le temps de définir nos priorités. Notre entreprise ne s’écroulera pas si nous rentrons un peu plus tôt certains jours de la semaine. Ce n’est pas si grave, si nous ne regardons pas un film ce soir à la télé. Et la maison ne s’écroulera pas si le carrelage de la salle de bain attend un week-end de plus.

En revanche, notre couple sortira renforcé d’un week-end en tête à tête une fois de temps en temps. Notre cœur appréciera grandement que nous pratiquions un exercice physique régulièrement et nos enfants seront bien plus épanouis, si nous prenons le temps de les écouter et de les regarder grandir. Bien entendu, l’amitié ne pâtira jamais d’un bon café les yeux dans les yeux.

Alors même si nous avons tendance à nous laisser submerger par le sable et par les billes dans notre quotidien, ne perdons pas de vue que l’essentiel, c’est de prendre soin de nos balles de golf. Elles seules seront vraiment importantes pour nous le jour où nous ferons un bilan.

Stage de premier degré des 6 et 7 juillet 2013

athomas Posté dans Infos et Actualités,Tags: , , ,
0

Les inscriptions sont closes pour le stage de premier degré de Reiki Usui des 6 et 7 juillet. La prochaine cession aura lieu les 21 et 22 septembre 2013.

Pour vous inscrire, pensez à réserver votre place en me contactant au 06 60 08 94 24 ou par mail à l’adresse suivante : relaxalex@free.fr

Le bonheur : mode d’emploi. Définir la vie de ses rêves !

athomas Posté dans Développement personnel / Spiritualité,Tags: , ,
0

Nombreux sont les gens qui ne sont pas satisfaits de leur vie. Ils se voudraient ailleurs, plus riches, mieux accompagnés, plus minces ou plus beaux. Ils ne savent pas vraiment pourquoi mais ils ne sont pas heureux. Pourtant, si on leur demande de nous décrire la vie de leurs rêves, ils sont incapables de le faire précisément. Comment serait leur maison ? Quel serait leur métier ? Avec qui vivraient-ils ? Quelle serait la qualité de leur relation ? Ce sont autant de questions auxquelles ils ont rarement réfléchi vraiment.

Faites cette expérience : essayez de penser à votre vie idéale ! Vous verrez que vous ne la décrirez pas précisément ou alors seulement de manière incomplète. Vous aurez bien quelques idées, du style « je voyagerais plus » ou « j’aurais une belle maison » mais la vie de vos rêves ne se dessinera pas instantanément sous vos yeux. Pour cela, il va être nécessaire de vous arrêter un moment et de faire un effort d’imagination.

Cette étape est fondamentale car pour engendrer la réalité qui nous convient le mieux, il faut d’abord l’avoir envisagée de façon assez précise et c’est seulement une fois qu’on l’a inventée en pensées que nous pouvons la créer vraiment. Quand on y pense, c’est assez logique : même le GPS le plus performant du monde serait incapable de nous indiquer la route à suivre si nous ne lui spécifiions pas au préalable une destination où nous rendre. Alors pour se donner une chance de trouver son vrai bonheur, il convient d’abord de se définir des objectifs très précis.

La plupart du temps, nous nous accrochons à un, voire deux problèmes. Ils envahissent notre existence et nous nous focalisons dessus, convaincus qu’ils sont la cause de notre malheur. Pourtant, si nous parvenons à y trouver une solution, nous constatons que notre mal-être subsiste ou bien qu’il revient après s’être estompé quelques temps. Or cela se produit car dans les faits, nous ne savons pas ce que nous voulons vraiment et que nous gaspillons notre énergie à lutter contre ce qui nous dérange plutôt que de construire ce que nous désirons réellement.

Alors rappelez-vous : pour créer la vie qui nous convient le mieux, la première étape consiste à s’accorder du temps. Du temps à ne rien faire qu’à penser et à imaginer la manière dont nous voudrions occuper nos journées, à visualiser le lieu où nous aimerions vivre, à définir le type de relation aux autres qui nous rendrait heureux, etc. Et une fois l’objectif mis au clair, nous n’aurons plus qu’à le réaliser. Nous verrons comment dans un prochain article.

Pourquoi crions-nous quand nous sommes en colère ?

athomas Posté dans Coup de coeur,Tags: , ,
0

Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, je me permets de publier un texte que je n’ai pas écrit. Je le dois à une amie qui l’a partagé avec moi et avec bien d’autres. Je la remercie pour cela, elle se reconnaîtra ! 😉

Je trouve ce texte magnifique et tellement juste qu’il se passe de commentaires. Bonne lecture.

« Un sage hindou, lors d’une visite au Gange pour prendre un bain remarqua un groupe de personnes criant de colère les unes après les autres.

Il se tourna vers ses disciples, leur sourit et demanda :

– Savez-vous pourquoi les gens crient les uns sur les autres lorsqu’ils sont en colère ?

Les disciples y pensèrent pendant un moment et l’un d’eux dit:
– C’est parce que nous perdons notre calme que nous crions.

– Mais pourquoi criez vous alors que l’autre personne est juste à côté de vous?, demanda le guide. Ne pourriez-vous pas tout simplement lui dire ce que vous avez à dire d’une manière plus douce?

Aucun disciple ne trouva de réponse satisfaisante à lui fournir alors le sage leur expliqua ceci :

– Quand deux personnes sont en colère l’une contre l’autre, leurs cœurs sont séparés par une grande distance. Pour couvrir cette distance, ils doivent crier, car sinon ils sont incapables de s’entendre. Plus ils sont en colère et plus ils auront besoin de crier fort pour s’entendre et pour arriver à couvrir cette grande distance entre leurs deux coeurs.

– Qu’est-ce qui se passe lorsque deux personnes tombent en amour? Ils ne crient pas à l’autre, mais ils se parlent doucement parce que leurs cœurs sont très proches. La distance entre eux est soit inexistante, soit très faible.

Le sage continua…

– Quand ils s’aiment encore plus, que se produit-il ? Ils ne se parlent pas, ils chuchotent et obtiennent encore plus de proximité et plus d’amour. Enfin vient un moment où ils n’ont même plus besoin de chuchoter, ils se regardent simplement et se comprennent.

Puis il regarda ses disciples et leur dit :

– Ainsi quand vous discutez les uns avec les autres ne laissez pas vos cœurs s’éloigner. Ne dites pas les mots qui vous éloignent davantage, ou bien viendra un jour où la distance sera si grande que vous ne trouverez pas le chemin du retour… »

Sagesse hindoue

Stage de Reiki 3 : les 20 et 21 avril 2013

athomas Posté dans Infos et Actualités,Tags: , , , ,
0

Le prochain stage de troisième degré de Reiki Usui aura lieu les 20 et 21 avril prochain.

Il reste quelques places. Si vous êtes intéressés, inscrivez-vous vite en appelant au 06 60 08 94 24 ou en envoyant un mail à l’adresse suivante : relaxalex@free.fr

Pour les autres stages, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le lien suivant : « Dates et contenu des stages »

A bientôt.

Retour sur le salon « Bien Être, Médecines douces & Thalasso » de la Porte de Versailles

athomas Posté dans Infos et Actualités,Tags: , , ,
0

Le salon « Bien-être, Médecine douce & Thalasso » vient de se terminer et j’aimerais faire un premier bilan.

Au niveau personnel, ces 5 jours ont été vraiment très agréables. Entourée d’une équipe de bénévoles motivés et enthousiastes, j’ai eu la chance de faire de très belles rencontres, ce qui fût un premier cadeau.

Organiser un tel évènement, mettre en place et gérer les équipes puis être présente sur le stand du début à la fin, fut une expérience vraiment très enrichissante. Quel bonheur de voir que la bonne humeur qui régnait sur le stand se ressentait jusque dans les allées du salon ! C’est du moins le témoignage que nous avons reçu de plusieurs visiteurs qui nous ont dit avoir été attirés par cette sympathique ambiance.

Nous avons donné près de 170 séances de Reiki et les gens ont été très réceptifs à la démonstration. Chaque jour, seules 2 ou 3 personnes sur les 30 à 40 que nous avions reçues, prétendaient n’avoir rien ressenti. Cela aussi a été un cadeau car même si dans le cadre de mon cabinet, les gens réagissent très positivement aux séances qu’ils reçoivent, je n’avais encore jamais fait de telles statistiques. Un taux de satisfaction supérieur à 90%, dans un environnement aussi peu favorable qu’un hall d’exposition bruyant et sur éclairé, cela donne envie de lancer une étude à grande échelle !

Lors du salon, notre équipe a été en mesure de parler du Reiki à un très grand nombre de personnes. Nous avons pu délivrer notre message centré sur l’éthique et expliquer que notre technique était réellement bénéfique. Nous avons distribué des prospectus en grande quantité et nous avons également enregistré de nouvelles adhésions. Quel cadeau ce fût, de pouvoir parler sans retenu de ce que nous aimions !

Pour ce qui me concerne, cette aventure a été généreuse à tout point de vue. J’ai, par exemple, eu le plaisir d’échanger avec des professionnels exerçant des techniques de développement personnel et de bien être particulièrement intéressantes. Il ne fait aucun doute que nous nous reverrons et qui sait, peut-être qu’un jour nous travaillerons ensemble.

Pour finir, j’ai rencontré des personnes, désireuses de découvrir le Reiki, qui m’ont contactée depuis pour des stages ou des rendez-vous.

Cerise sur le gâteau, les rencontres faites sur le salon ont permis aux visiteurs de se faire une idée des praticiens qu’ils rencontraient. Du coup, les gens qui nous ont contactés par la suite, se révèlent être en harmonie avec notre façon d’être et c’est un réel plaisir de fonctionner avec eux.

Ici… Maintenant… Je ressens une profonde gratitude envers la Vie et je choisis plus que jamais, de vivre la première partie du troisième idéal du Reiki qui nous rappelle que « Juste pour aujourd’hui, je rends grâce pour mes nombreuses bénédictions ».

La discipline et le bien être

athomas Posté dans Développement personnel / Spiritualité,Tags: , , ,
2

La semaine dernière, j’écrivais que pour parvenir à conserver une certaine quiétude au quotidien et pour vivre le moment présent aussi souvent que possible, il était important de faire preuve de discipline.

En effet, cela fait un certain temps que je m’efforce de vivre l’instant présent et au début, j’avoue que c’était surtout un concept dont je me souvenais parfois et bien souvent trop tard. Puis à force de travail et d’entrainement, cela m’est devenu plus facile.

Cela est probablement lié au fait que je consacre de plus en plus de temps à la méditation et aux auto-traitements. En fait, c’est devenu une priorité haute pour moi et je ne commence plus une journée sans me faire un Hatsu Rei Ho et/ou un traitement de Reiki. Je prends le temps qu’il me faut et quoique j’aie à faire dans ma « to do list », je me donne chaque jour, une bonne dose de Reiki. Du coup, je me sens alerte, sereine, et présente aussi. Je suis beaucoup plus efficace et je réalise aisément mon programme de la journée. Ce qui est étonnant c’est qu’en prenant le temps nécessaire à mon bien être, j’ai gagné en productivité.

Quand j’y pense, ce n’est pas une découverte. Cela fait des années que mes maitres* me parlent de méditation et de l’importance de prendre soin de soi. Je savais très bien qu’ils avaient raison mais je repoussais toujours le moment de l’auto-traitement, en me disant que j’avais des tas de choses beaucoup plus importantes à faire. Du coup, il arrivait souvent que je me retrouve en fin de journée à me faire un traitement en vitesse ou bien à ne pas le faire du tout. À la longue, je ressentais un profond sentiment de mal être et beaucoup d’insatisfaction. Et pour finir, je dépensais une énergie colossale à essayer de trouver la cause de ces baisses de régime. Quand je réalisais que je manquais d’assiduité dans ma pratique, je me trouvais toujours des excuses extrêmement valables pour justifier cette attitude et au fond de moi, je me disais que ce temps passé à me donner de l’énergie était une perte de temps quand j’avais tant à faire.

Aujourd’hui, je comprends enfin toute la profondeur de l’enseignement de mes maîtres et j’aimerais à mon tour faire passer ce message. En effet, j’ai réalisé que ma santé morale et physique était étroitement liée au temps que je consacrais à me faire des traitements de Reiki et à prendre soin de moi. Ces moments d’intense énergie me permettent de me ressourcer pleinement et de trouver refuge en moi-même. J’en ressens le bénéfice tout au long de la journée. Au final, cela se traduit par un mieux être à tous les niveaux.

Alors si comme beaucoup, vous êtes formés au Reiki et que vous ne trouvez jamais le temps de vous faire vos auto traitements**, offrez vous l’immense cadeau de vous faire une session de 21 jours de Reiki et observez. Observez combien la vie est plus belle et plus facile. Observez comme vous vous sentez bien et rappelez vous que vous êtes les acteurs de votre vie. Vous avez le pouvoir de choisir de vous faire du bien. Rien ni personne ne peut vous ôter ce pouvoir. La seule personne qui puisse vous empêcher de le faire, c’est vous ! Alors n’attendez plus, et posez les mains sur vous !

Si vous n’êtes pas encore initié, venez faire un soin pour découvrir cette énergie tellement bénéfique. Vous ne prenez pas un risque démesuré puisque le pire qu’il puisse se passer avec le Reiki c’est rien. Et dans la plupart des cas, c’est tellement agréable et parfois si spectaculaire, que vous pourriez vous ouvrir des horizons des plus positifs. Alors n’hésitez plus et prenez rendez-vous. Le mieux être est à portée de main.

* par ce terme je qualifie les personnes qui m’ont permis d’avancer dans mon cheminement personnel.
** Certain(e)s se reconnaitront
😉

2013 : année de pleine conscience ?

athomas Posté dans Développement personnel / Spiritualité,Tags: , , ,
0

Nous voilà enfin en 2013 et comme chaque année à cette période, l’heure est aux bonnes résolutions. Pour ma part, j’ai décidé d’explorer plus intensément que jamais, la première partie des idéaux du Reiki qui nous incite à vivre « Ici et Maintenant ».

Je me permets un petit rappel pour les nouveaux lecteurs qui ne les connaissent peut être pas encore. Les idéaux du Reiki nous disent ceci :

« Juste pour aujourd’hui, je me libère de toute préoccupation !
Juste pour aujourd’hui, je me libère de toute colère !
Juste pour aujourd’hui, je rends grâce pour mes nombreuses bénédictions, et j’honore mes parents, mes professeurs et mes aïeux !
Juste pour aujourd’hui, je vis ma vie honnêtement !
Juste pour aujourd’hui, je respecte la vie autour de moi sous toute forme ! »

Cela étant rappelé, revenons à nos moutons !

J’ai donc choisi d’investir totalement le moment présent et je savoure ce que la vie m’offre d’expériences et de découvertes. Je ne parle pas seulement des moments agréables et faciles à vivre, mais aussi des évènements insignifiants voire délicats qui peuvent se révéler fort intéressants si nous les vivons en pleine conscience.

La pleine conscience est un état que l’on recherche par le biais de la méditation et il peut s’avérer compliqué de le reproduire dans la vie de tous les jours. En effet, il n’est pas toujours aisé de rester présent et attentif à l’instant alors que nous sommes coincés dans les embouteillages et que les enfants sont sur le point de sortir de l’école. Pourtant, il ne sert à rien de s’inquiéter et de s’énerver car cela ne débloque pas la circulation et au pire, nous risquons de prendre une mauvaise décision qui nous retardera plus encore. Comme le dit la sagesse populaire, « il faut garder la tête froide » car c’est ainsi que l’on est en mesure de trouver de véritables solutions.

Être présent et attentif en toute circonstance est un moyen efficace de conserver sa lucidité. Cela peut être une aide précieuse pour se sortir de situations pénibles qu’elles soient cruciales ou insignifiantes. Pour illlustrer mon propos, je pense à quelques exemples de situations, banales, qui pouvaient facilement devenir très désagréables par le passé et que j’ai appris à débloquer en vivant intensément le moment présent.

Prenons le cas des insomnies. Il vous est sûrement déjà arrivé d’avoir du mal à trouver le sommeil et vous savez comme moi combien cela peut être pénible de tourner et tourner encore au fond de notre lit, embarqués dans des pensées et des préoccupations de toute sorte. Il se trouve que depuis quelques semaines, je peine à aller rejoindre les bras de Morphée. Cela est extrêmement rare chez moi mais autrefois, lorsque cela se produisait, cela avait le don de m’agacer prodigieusement, aggravant la situation et retardant plus encore mon endormissement.

Aujourd’hui, quand je réalise que je suis en train de me perdre dans mon mental, et qu’en dépit de l’heure tardive, je ne dors toujours pas, je me concentre sur mon corps. Je choisis de ne pas considérer cette situation comme problématique et je place mon attention sur mes jambes ou sur mon dos qui reposent confortablement sur le matelas. Je réalise alors combien cette sensation de détente est agréable et combien il est bon de se lover au fond d’un lit douillet ! Le matin, c’est si difficile d’en sortir alors puisque j’y suis et que je ne suis pas obligée de me lever, autant vivre pleinement cet instant ! Et généralement, je m’endors dans les minutes qui suivent. 😉

Autre situation, autre exemple. Depuis toujours, j’ai eu les plus grandes difficultés à m’interrompre quand j’étais lancée dans une activité. Cela avait pour conséquence fâcheuse d’entrainer chez moi une profonde irritation toutes les fois où je travaillais sur un dossier important et que je devais tout abandonner pour aller récupérer mes enfants à l’école. Une fois de retour à la maison, ma frustration était telle que je tentais tant bien que mal de terminer ce que j’avais à faire et je demandais à mes filles de s’occuper toutes seules. Cependant, il est arrivé plus d’une fois que l’une ou l’autre ait passé une mauvaise journée et qu’elle ait besoin de ma présence et de mon écoute. Alors elle venait me voir, me poser des questions et me montrer son envie de passer du temps avec moi.

Toute à mes préoccupations, je ne réalisais pas le besoin de mon enfant et je lui refusais mon attention. Inévitablement, elle trouvait le moyen d’aller provoquer sa sœur et la dispute éclatait à la maison. Ce qui avait le don de m’irriter plus encore et lorsque mon mari rentrait, il me trouvait d’une humeur infâme. Assez rapidement, il était contaminé par la mauvaise ambiance et je ne vous fais pas de dessin sur la manière dont se terminait la soirée.

Désormais, j’observe mes enfants. Je prends le temps de les accueillir et de les écouter. Si je sens qu’elles ont vraiment besoin de ma présence, je lâche prise et je reporte à plus tard ce que je n’ai pas achevé. Et étonnamment, je n’ai aucune difficulté à terminer mon ouvrage dans la soirée ou le lendemain ; ce qui fait que ce délai que je m’accorde, n’a aucune conséquence négative de quelque sorte que ce soit. C’est là qu’on réalise que les urgences que l’on se donne sont rarement de véritables impératifs.

Evidemment, nos soirées sont beaucoup plus douces et plus paisibles. La cerise sur le gâteau, c’est qu’un changement important s’est produit dans l’attitude globale des filles. Elles sont plus détendues, plus lucides aussi. Elles dorment mieux et c’est toute la maison qui s’en trouve apaisée.

En fait, j’ai réalisé qu’elles ne seraient pas des enfants toute leur vie. Tous les parents savent cela, pourtant, bon nombre d’entre eux laissent grandir leur progéniture sans vraiment en profiter. La vie nous donne hélas tellement de bonnes raisons de passer à côté de leur enfance ! Bientôt, elles seront de vraies jeunes filles et elles préfèreront l’attention d’un beau garçon ou d’une amie à celle de leur mère. Alors je profite de ces moments si précieux, si plein d’innocence et de spontanéité. Leur univers est tellement rempli de joie, de bonne humeur et de magie ! Franchement, ça na pas de prix !

Alors quand je vois combien le fait de vivre le moment présent améliore ma vie sur des situations aussi simples, j’imagine sans peine les bénéfices que j’aurais à conserver cette quiétude et cette attention dans des situations de stress. C’est la raison pour laquelle j’ai choisi d’en faire mon objectif prioritaire de 2013 et même si cela fait déjà un moment que je m’évertue à vivre « Ici et Maintenant », j’ai bien l’intention d’aller encore plus loin dans cette direction.

Pour y arriver, il est important de faire preuve d’une certaine discipline mais je vous expliquerai tout ça la semaine prochaine. En attendant, je vous souhaite le meilleur pour 2013 et que le Reiki vous accompagne sur le chemin de l’accomplissement personnel.